jeudi 6 décembre 2012

A la découverte des bestiaires dans le patrimoine régional



A Fréjus
Des élèves de première se sont rendus à la cathédrale de Fréjus pour une visite guidée du groupe épiscopal. Ils y ont vu les fortifications datant du Moyen âge; la cathédrale ayant aussi une fonction militaire et de prestige. Ils ont découvert l’art roman et gothique à travers les deux nefs de la cathédrale, ils ont observé le baptistère et le cloître.

Le cloître était occupé par les chanoines, qui aidaient l’évêque à administrer le diocèse. Sur la charpente, les élèves ont reconnu les différents thèmes qui illustrent les panneaux (religieux, vie quotidienne, bestiaire). Ils ont réfléchi à sa fonction : ce décor servait à enseigner la religion aux paroissiens illettrés. Brandir la menace de l’enfer avec des créatures hybrides !

 
Les élèves ont élaboré un plan détaillé du groupe épiscopal et ont répondu de manière précise au questionnaire.





A Mandelieu
Des élèves de première logistique et électrotechnique ont découvert le château de la Napoule. C’est un château médiévale réaménagé par un couple de riches américains dans les années 1920 : les Clews. Ces mécènes originaux et avant-gardistes ont introduit différents styles architecturaux que les élèves devaient retrouver, guidés par un questionnaire ciblé. Des éléments de l’architecture religieuse, comme les colonnes d’un cloître, se retrouvent dans la cour intérieure ou la salle à manger. Les Clews s’inspirent du Moyen-âge mais créent une œuvre architecturale très libre et novatrice. Des bestiaires décorent des pièces du château : des animaux fantastiques tel des dragons. Parallèlement aux sculptures imaginaires, les Clews ont réalisé des sculptures réalistes telles comme celles de Voltaire ou de Don Quichotte.

 
Les élèves ont ensuite participé à deux ateliers ; ils ont créé, par des découpages et collages, des animaux fantastiques et sculpté des animaux en argile en s'inspirant de l’œuvre d' Henry Clews. 





Véronique Grandjacques et Florence Braun




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire